Des nouvelles du projet Ploemeur - Le Manoir du Ter / Septembre 2017


18 sept.

2017

Le projet Ploemeur - Le Manoir du Ter a réuni 32 investisseurs pour un montant levé de 200 000€.

Principales caractéristiques

Investissement en prêt à In Situ Promotion pour le refinancement de ses fonds propres dans l’opération de promotion immobilière Le Manoir du Ter, à Ploemeur
Support d’investissement : obligations émises par la SAS weeXimmo A2
Montant levé : 200.000 €
Nombre d’investisseurs : 32
Taux d’intérêt : 10 à 12 % par an, selon montant investi, coupon payable au remboursement des obligations
Date d’émission : 28 février 2017
Echéance contractuelle : 31 décembre 2018

Grandes lignes de l’opération de promotion

Le programme est conduit à Ploemeur, commune de l’agglomération de Ploemeur, sur un positionnement de standing (localisation, environnement, prestations). Il développe 31 lots sur 3 bâtiments (dont un manoir rénové), vendus au prix moyen de 3.566 €/m2.

Le programme est conduit par In Situ Promotion, promoteur avec lequel Jean-Christophe Ginet, fondateur de weeXimmo, a déjà réalisé un co-investissement à Blois, débouclé fin 2016.

Courant avril, le promoteur a décidé de partager l’opération en co-promotion avec un groupe de BTP de bonne taille (CA 1 md€) pour en partager le risque opérationnel et financier. Dans la mesure où il n’était alors plus possible de co-investir dans la SCCV, nous avons transformé notre concours en prêt de 200.000 € à In Situ Promotion, sécurisé par une délégation de paiement sur son compte-courant dans la SCCV porteuse du projet. Notre position d’investisseur se trouve donc bonifiée.

Avancement au 15 septembre 2017

Les travaux ont démarré fin avril 2017, pour un achèvement en septembre 2018 et une livraison en octobre 2018.

20 lots sur 31 sont vendus soit 67 % du CA, dont 43 % ont été actés ; on anticipe que les ventes vont repartir quand l’élévation du bâtiment démarrera.

La banque a accepté de libérer les fonds propres progressivement avant l’achèvement du programme ; de ce fait, un remboursement des obligations sera envisageable au début du T2 2018.