Quelle perspective pour le crowdfunding immobilier en France en 2018 ?


19 avr.

2018

L’année 2017 fut une année record pour le crowdfunding immobilier français qui se démocratise. Les chiffres sont sans appel :

Une hausse des fonds levés de 60% (100 millions d’euros en 2017 contre 63 millions d’euros en 2016).

Une augmentation des remboursements de 120% pour 33 millions d’euros reversés aux investisseurs contre 15 millions en 2016.

Le taux de défaut est seulement de 1,33% en moyenne sur les cinq dernières années.

Si l’on tire un bilan positif de l’an passé, rien n’est encore acquis ; l’environnement politique et économique joue un rôle important et de nombreuses évolutions sont à prévoir pour cette année.

150 projets seront remboursés entre janvier et décembre 2018 sur l’ensemble des plateformes pour un montant de 55 millions d’euros ce qui représenterait une hausse de 66% par rapport à 2017, signe d’une croissance constante.

Sous la présidence Macron, de nouvelles réglementations fiscales favorables ont vu le jour avec un meilleur système d’imposition pour les investissements.

Première mesure majeure : la suppression de l’ISF laissant place à l’IFI (Imposition sur la Fortune Immobilière). Plus de 90% des titres d’investissement en financement participatif immobilier sont des obligations et cette nouvelle imposition place ces dernières comme revenus mobiliers donc non assujetti à l’IFI alors que ces titres entraient dans l’assiette de l’ISF.

La deuxième mesure concerne la mise en place de la flat tax également appelée PFU (Prélèvement Forfaitaire Unique). Cette loi s’applique sur les capitaux mobiliers uniquement depuis le 1er janvier 2018. L’imposition appliquée est de 30% (12,8 % d’imposition sur le revenu et 17,2% de prélèvements sociaux) sur les gains quel que soit le niveau de revenu.

Une économie conséquente pour certains contribuables préalablement taxés à hauteur de 60,5%. L’avantage ne s’applique pas seulement aux plus aisés car les plus petits revenus pourront quant à eux rester sur l’ancien système de taxation si la flat tax ne leur est pas bénéfique.

Aux améliorations fiscales précédentes s’ajoute le marché immobilier du neuf en hausse de 6,5% entre novembre 2017 et janvier 2018 comparé à la même période 12 mois auparavant. Cette dynamique entrainera certainement une augmentation du nombre de projets en financement participatif ainsi que l’arrivée de nouveaux acteurs.

Ainsi, toutes ces raisons nous rendent très optimistes pour cette année chez weeXimmo :)


https://www.hellocrowdfunding.com/immobilier/actua...

http://edito.seloger.com/actualites/france/crowdfu...

https://www.mingzi.fr/mingzi-actualites/quelles-pe...

https://argent.boursier.com/impots/fiches-pratique...

https://www.challenges.fr/immobilier/la-constructi...

https://www.lemoniteur.fr/article/logements-neufs-...