2016 marque une belle reprise pour l’immobilier neuf


13 oct.

2016

Fin Juillet 2016, le ministère du Logement et de l’Habitat Durable publiait une synthèse de ses rapports mensuels sur le secteur de l’immobilier neuf. Les résultats sont positifs et témoignent de la bonne santé du secteur au premier semestre 2016. Ils laissent également présager d’un avenir prometteur pour les professionnels de l’immobilier neuf qui se déclarent optimistes à plus de 85 %.

En résumé, les principaux indicateurs de la construction sont au beau fixe depuis le début de l’année :

1/ Le nombre de permis de construire n’a cessé d’augmenter. Sur le 2ème trimestre 2016, on note une augmentation de 10.3% par rapport à l’année précédente. Cette tendance est particulièrement frappante dans le logement collectif qui est le cœur de métier de weeXimmo et qui enregistre une augmentation de 12 % de logements autorisés par rapport à l’année passée.

2/ L’augmentation des mises en chantier se confirme également (+5.7% sur le 2ème trimestre 2016 par rapport à 2015).

3/ Le délai moyen d’ouverture de chantiers à partir de l’autorisation à construire a diminué de 3 mois (de 10.8 à 7.8 mois) dans le secteur du logement collectif.

En parallèle, la fédération des promoteurs immobiliers (FPI) note une forte reprise des ventes de logements neufs qui atteignent 71 064 transactions en 2016, soit un bond de 22.7%. Autre résultat de cette embellie, le délai d’écoulement moyen d’un logement neuf est passé de 13.5 à 11 mois.

Enfin, d’après le baromètre LPI-Se Loger de Juillet, les effets de cette reprise se font aussi sentir dans les prix avec une hausse enregistrée de 2.3% sur un an. En effet, après 3 mois consécutifs de baisse, la tendance est repartie à la hausse en juin dernier.

Les raisons de cette reprise sont multiples. Tout d’abord, les pouvoirs publics ont mis en place plusieurs mesures efficaces pour faciliter l’accès à la propriété. Le prêt d’accession sociale ou le prêt à taux zéro, mais aussi l'abattement de 30 % sur les plus-values de cessions de terrains ont eu un impact direct et dynamisant sur le secteur de la construction de logement. Ensuite, la conjoncture actuelle avec ses taux d’intérêt historiquement bas (sous la barre des 1.5%) favorise la croissance du secteur en rendant possible l’accès à la propriété à un plus grand nombre.

Malgré des incertitudes sur l’évolution du contexte économique et du pouvoir d’achat des ménages, l’essentiel (85 %) des professionnels sondés par le Crédit Foncier pour son étude annuelle estiment que le marché du logement s’est amélioré ou stabilisé dans sa région au cours des quatre derniers mois. Ce taux n’a cessé d’augmenter, puisqu’en janvier 2015, 35 % des sondés seulement voyaient l’année suivante comme une source d’optimisme.

Enfin, la reconduction en 2017 des aides sur l’immobilier neuf par l’Etat vient d’être annoncée et laisse espérer que ce nouvel élan se poursuivra l’année qui vient.